....dans le foutage de gueule.

Ce matin quel ne fut pas mon étonnement de trouver un message de Thierry Consigny (il est encore là? Tant mieux car c'est le seul à assumer son rôle correctement, il le fait tellement bien que les autres lui ont tout délégué....comme ce matin).

Message qui date de 10h30 ce matin.

 

14 juillet 2011 a Koriyama : "France-Japon ensemble pour demain"

Madame, Monsieur,

Nombre d’entre vous m’ont fait part de leur souhait de participer à la cérémonie officielle du 14 juillet à Koriyama, dans la préfecture de Fukushima, qui marquera un moment fort de solidarité de la France avec le Tohoku.

Ah! Bon? Jamais entendu parler. Mais bon belle initiative même si je ne vois pas ce que ça va apporter aux japonais de devoir accueillir une troupe de français qui veulent booster leur bonne conscience. Partir pour inaugurer quelque chose qu'ils auraient aidé à construire ça ça aurait été bien.


L’Ambassadeur de France Philippe Faure a été très sensible à cette demande de la communauté française.

Ah! Bah je me disais aussi. Comment un truc qui concerne la fête nationale et est censé être le jour où TOUS les français se rassemblent peut passer inaperçu comme ça?

On en est à quémander de pouvoir participer à notre fête nationale. Par contre tout ce que vous voulez que les "satellites" eux, sont dans la confidence depuis longtemps.


Merci de me faire connaître votre participation dans la journée, par retour de courriel à cette adresse [ t.consigny@assemblee-afe.fr ], car le nombre d’invités est limité.

Mais attends voir, le 14 juillet c'est t'y pas demain? Ah bah oui bien sûr! En étant prévenus 24h à l'avance c'est fou ce qu'on se sent convié. C'est bien de nous prendre pour des buses mais c'est clair que l'affaire est déjà pliée, les associations qui quand ça les arrange nous inondent de mails, mais quand c'est pour continuer entre eux tout d'un coup on n'existe plus. Thierry Consigny me fait même de la peine à gesticuler dans tous les sens comme ça. Il n'y a pas une communauté française unie mais plusieurs groupes traités de manière plus et surtout moins égale. Si nous, les français normaux devions être conviés on aurait reçu les mails ou l'annonce aurait été publiée bien plus tôt.

Un tel évènement ne se prépare pas en 3 jours. Et il suffit d'une courte enquête pour voir la supercherie, ils nous font le coup à chaque fois de toute façon.

Zoom sur le site de l'ambassade:

L’Ambassade de France au Japon célèbrera cette année la fête nationale française du 14 juillet dans la préfecture de Fukushima.
JPG - 60.6 ko

Oh! Toi stagiaire du service de com on dit célébrer.

L’Ambassadeur Philippe Faure a décidé de célébrer cette année la Fête nationale française dans la ville de Koriyama (préfecture de Fukushima).

Cette réception, qui réunira plus d’un millier de personnes - pour moitié des réfugiés victimes des catastrophes de mars, l’autre moitié étant composée d’officiels japonais du Tohoku et d’invités qui feront le déplacement depuis Tokyo

Pas nous en tout cas mais les sbires de l'AEUFE (mon sigle pour tous les regrouper sans devoir taper une ligne entière) et les notables seront bien présents, j'en mets ma main à couper.

- sera l’occasion d’apporter un peu de réconfort à ceux qui en ont aujourd’hui le plus besoin et de montrer la solidarité de la France dans un moment difficile pour nos amis japonais.

Mouais on y croit tous. Vu comme ça on ne peut qu'applaudir.

La Société franco-japonaise de Fukushima est, bien entendu, très étroitement associée à l’organisation de cet événement.

L’important mouvement d’adhésion qui est né parmi les entreprises et associations françaises au Japon - notamment celles réunissant les chefs de cuisine et de pâtisserie

Aaaah! Bah voilà! On rentre enfin dans le vif du sujet. Mais le stagiaire de la com s'améliore, il arrive presque à nous embobiner maintenant.

- avant même l’annonce officielle du projet,

et hop, il se tire lui même une balle dans le pied. (Voir la fin du message).

devrait faire de cette édition 2011 de la Fête nationale, au delà d’une manifestation officielle, un moment exceptionnel d’amitié franco-japonaise.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la campagne "France-Japon : Ensemble pour demain" lancée le 18 mai dernier par l’Ambassadeur Philippe Faure en présence de M. Seiichi Kondo, Commissaire aux Affaires Culturelles, et de nombreuses personnalités du monde des arts, de la culture, de l’économie, de la diplomatie et de la politique. Une grande vente aux enchères dont l’ensemble de la recette serait reversé aux sinistrés du Tohoku a également eu lieu le 20 juin à Drouot Montaigne (Paris).

Service de Communication et d’Information (12 juillet)

 

Ils n'ont même pas honte d'appeler ça un service de communication et d'information. Le 12 juillet? C'était hier. Et encore à quelle heure on ne sait pas. Merci aux français qui font l'effort d'aller sur le site et qui ont découvert le pot aux roses. Evidemment que les boulangers étaient au courant bien avant l'annonce "officielle" qui date d'hier. Il y a ceux qui ont eu l'annonce "officielle" il y a au moins 1 mois, puis nous.

Suite du mail de Consigny

Je vous rappelle que 600 à 700 personnes, déplacées des régions de Fukushima, sont conviées à cette occasion, et que le Ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, de passage au Japon, y est associé.

Bien à vous,

Thierry Consigny
t.consigny@assemblee-afe.fr
http:/afe-asie-nord.info

C'est que ça en fait du monde à nourrir donc il nous faut des français (quand même une fête nationale sans français ça le fait pas) mais pas trop et surtout pas n'importe qui. Voilà pourquoi cette manifestation a été savamment gardée dans les coulisses des réseaux que vous savez.

Je veux bien croire qu'à l'AEUFE ils soient tellement déconnectés de la réalité qu'ils croient que le français lambda qui travaille peut comme ça, demander une journée voire une demi journée pour un jeudi (au passage on leur précise que le 14 juillet n'est pas férié au Japon....on ne sait jamais ^^;) et en plus la veille pour le lendemain.

Et la phrase " L’Ambassadeur de France Philippe Faure a été très sensible à cette demande de la communauté française." Ah bah merci, que de bonté votre "Excellence". C'est vraiment bien gentil de votre part après avoir fait en sorte que tout le monde ne puisse pas y participer.

Voilà comment les choses ont dû se passer. L'AEUFE, les businessmen, les boulangers, l'ambassade et compagnie (en fait le seul mot businessmen suffit), ont réquisitionné la fête nationale, grand symbole de la France pour continuer le business. A savoir partir en croisade pour redorer leur image après le fiasco qu'on connaît, et certains pour se donner bonne conscience "Youhou! Regardeeez, moi au moins je suis allé à Fukushima, je suis allé à Fukushima! Regardez moi bien, c'est moi là sur la photo!" (à imaginer avec le ton de François le français du service après vente d'Omar et Fred ^^;).

C'est pas un mois que le service de"Communication et d'Information" va attendre pour inonder le site de l'ambassade de comptes rendus et pour faire suivre dans la presse.

Certains français qui n'étaient pas dans la confidence et veulent participer (car pour eux aussi ça peut vouloir dire quelque chose de participer....autre que le business et l'image) ont vu le message in extremis et sont partis quémander de pouvoir participer ("Attention! Places limitées, ce sont les soldes en ce moment!") chez Thierry Consigny, oui car tel un curé de village qui est le seul qui fasse le lien avec les habitants et qui est à l'écoute, on s'adresse directement à lui maintenant. C'est devenu notre port parole si on veut faire passer un message au souverain.

D'où ce mail ce matin dont voici la suite:

/_/_ Détails de l’organisation du 14 juillet 2011 /_/_

Date : Jeudi 14 juillet 2011
Heure : 17h 00 – 19h 00 (accueil à partir de 16h 30)
Lieu : Ville de Koriyama, Préfecture de Fukushima, Hall de Réception Granplace
(en japonais) 迎賓館グランプレス, geihinkan-guranpurasu
Adresse : 10-3 Asakacho Sasakawa Jiraido, Ville de Koriyama, Préfecture de Fukushima 963-0102
(en japonais) 〒963-0102 福島県郡山市安積町笹川字雷堂10-3
Tel 024-937-1111
Accès : http://www.granplace.jp/access/index.html

Trajet : 227 km - 1h 17 depuis Tokyo par train rapide Yamabiko, 3h 44 par trains locaux (avec au moins 2 changements)
Horaires (en anglais) : http://www.jorudan.co.jp/english/
Coût : 15,940 yens (A/R) avec réservation par le train rapide Yamabiko; 7,780 yens (A/R) par trains locaux
Destination finale : Gare de Koriyama
Transfert : Navette gratuite depuis la sortie ouest de la gare de Koriyama (à partir de 16h 00), du parking des bus de tourisme

Donc voilà, si par le plus grand des hasards vous n'aviez aucun projet un jeudi après midi, vous pouvez vous rendre à Koriyama pour célébrer la fête nationale. Mais attention il faut s'inscrire et les places sont "limitées". lls ont déjà les français qu'il leur faut donc ne vous étonnez pas trop si "il n'y a plus de place".

Bon 14 juillet à toutes et à tous!