Je vais faire bref, juste de quoi donner un petit etat des lieux.

Les japonais se disent athes. Ceci dit il y a 2 "religions" majeures au Japon que sont le Bouddhisme et le Shintoisme. Le Bouddhisme, qui est plus une philosophie qu'une religion, tout le monde sait ce que c'est donc je passe.
Le Shintoisme est propre au Japon. Shinto veut dire voie des dieux. Cette religion remonte a plus de 2000 ans et est consideree comme la religion officielle du Japon meme si le Bouddhisme prend de plus en plus le pas sur elle sans pour autant la detruire. Elle a des cotes animistes du fait que la Nature est tres importante. Chaque chose de la Nature est consideree comme habitee par un esprit ou une divinite. C'est surement de la que vient le cote tres superstitieux des japonais et leur respect pour la matiere, la fascination pour de simples objets.
Les temples shinto sont differents des temples bouddhistes. Meme si les japonais ne pratiquent pas on retrouvera dans la vie de tous les jours quelques pratiques liees a ces religions. L'exemple que l'on donne le plus souvent est que les mariages traditionnels se font selon les rites shinto et les enterrements selon les rites bouddhistes. C'est plus quelque chose de culturel que de religieux. Par exemple quelqu'un de chretien (a part si c'est un fanatique -_-) participera aussi aux fetes shinto qui sont devenues avec le temps des fetes populaires. Quelqu'un qui n'est pas shinto sera accepte lors de rites pour le coup typiquement religieux comme porter le Mikoshi par exemple.

Le Mikoshi est un petit hotel dans lequel une fois par an a une certaine periode l'ame de je ne sais quel dieu vient dans l'hotel. Il y a toute une ceremonie autour avec un matsuri (fete/festival) pour l'occasion et les habitants transportent a travers le quartier jusqu'au temple l'hotel en question. Le matin les enfants portent un petit mikoshi. En fait pour avoir droit de le porter il faut etre resident du quartier et porter le costume traditionnel. Chaque quartier a le sien. Quand j'habitais a Asakusabashi j'ai porte celui du temple de Torigoe, soit disant le plus grand du Japon. C'est assez impressionnant, il y a une foule monstre meme si de moins en moins de gens se deplacent pour voir le Mikoshi. Il y a souvent des bagarres donc la police est presente. On doit carrement se battre pour pouvoir le porter, d'ailleurs chacun a son "passeur" qui va lui ouvrir le chemin pour pouvoir y acceder. Le notre c'etait Taku, un autre Taku pas celui d'Eda. Asakusabashi c'etait il y a 2 ans. On a beau etre a plusieurs c'est extremement lourd. En plus on doit crier en coeur en meme temps qu'on avance, ca demande une energie monstre. On sort de la on est en sueur. D'un cote il y a les habitants normaux, de l'autres il y a les yakuza. Tout le monde se reunit pour l'occasion, on fait venir la famille qui ne vit pas dans le coin. Apres avoir porte le mikoshi on est remercie en se voyant offert un bentô (boite panier repas) que l'on mangera plus tard. Le soir les habitants se rassemblent par maison et mangent boivent font la fete pendant toute la nuit. S'il fait beau on piquenique devant la maison. Apres le temple s'ensuit une grande parade pour remercier les notables, commercants du quartiers. Ca je pense que c'est juste pour Shitamachi qui est le coin traditionnel de Tokyo ou l'on trouve encore pleins de petites maisons traditionnelles dans lesquelles il y a des ateliers dans lesquels on confectionne des petits objets traditionnels. Le pere de Taku (sa famille etait voisine a la mienne) fabrique des petits sacs en tissu, des objets en bois etc... Je mettrai les photos de tout ca plus tard.
Lors de la parade les jeunes filles qui ont eu ou auront 20 ans dans l'annee (age de la majorite au Japon) defilent aussi dans un costume traditionnel special. Signe que ces quartiers viellissent de plus en plus et les jeunes se font de plus en plus rares, alors qu'avant il y avait plusieurs jeunes filles maintenant il n'y en a meme pas 5.

Pour ceux que ca interessent et qui ont un magnetoscope qui lit les K7 NTSC j'ai le mikoshi auquel j'ai participe. Etant donne que c'etait la retransmission de la TV locale (le Taitoku a sa propre chaine) les autres quartiers sont aussi visibles.

C'est vraiment une experience incroyable. Je n'ai pas pu le porter cette annee car je n'habite plus a Taitoku :'(. Je n'etais pas la seule etrangere a porter le Mikoshi, on etait 2 ou 3 je ne sais plus. Comme quoi quelque chose qui peut paraitre tres ferme et exclusivement reserve aux japonais aux 1ers abords ne l'est pas forcement.